6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Transcriptions téléphoniques

Aller en bas 
AuteurMessage
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 68
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Transcriptions téléphoniques   Mer 4 Juin - 9:46

Rapports téléphoniques du lieutenant-colonel Ziegelmann de la 352è Div Inf lors de son interrogatoire

"
De 06 :30 à 09 :00


6.32 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : Barges de débarquement face aux WN 59, 61 et 62 et en
face d’Asnelles. L’ennemi a positionné des écrans de fumée en mer pour
protéger ses vaisseaux ainsi que d’autres sur les plages. Jusqu’à
maintenant, nos pertes sont très légères.
6.37 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : Les premiers bâtiments de débarquement abordent les
plages face aux WN 65 et 69. Certains d’entre eux transportent des
chars.
6.45 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : l’attaque du II/914e
Régiment d’Infanterie contre les parachutistes au sud-ouest de Brevands
progresse lentement du fait du terrain lourd. Grandcamp est sous le feu
de l’artillerie navale.
6.50 H. : Reçu du Ia du PC de Corps d’Armée : Selon le
témoignage de prisonniers, une division aéroportée a été larguée dans
le secteur de Carentan, et a pour mission de capturer cette ville. Les
nouveaux rapports reçus sont transmis par le Ia divisionnaire au Ia du
PC de Corps d’Armée.
6.57 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : Face au WN n°92, vingt barges de débarquement s’approchent de la côte.
7.05 H. : Rapport reçu du 916e Régiment
d’Infanterie : Près du WN n°68, Est de Vierville, débarquement d’une
force ennemie d’une cinquantaine d’hommes ; force plus faible du côté
du WN n°62.
7.06 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : L’ennemi près du WN n°60, au Nord Est de Colleville, a
débarqué une quarantaine d’hommes et un char. Le WN n°60 échange des
tirs avec cette troupe.
7.08 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : le II/914e
Régiment d’Infanterie, avec ses quatre compagnies, poursuit son attaque
contre les parachutistes. Devant un adversaire tenace, notre attaque
gagne du terrain, mais lentement.
7.20 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : Débarquement de forces ennemies sur les plages face aux
WN 60, 61, et 62, ainsi que plus à l’ouest. Entre les WN 61 et 62,
l’ennemi, de la valeur d’une compagnie, se maintient sur la plage,
laquelle est sous le feu de notre artillerie. Le canon antichar de
8,8-cm du WN n°61 a été mis hors de combat par coup direct. Face aux WN
37 et 37a sur la limite droite de la division, des barges de
débarquement approchent de la côte ; le débarquement de ces unités est
imminent. Le WN n°37 est la cible de violents bombardements
d’artillerie et de tirs de roquettes.
7.25 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : Une compagnie ennemie attaque les WN 60 et 62. Près du WN
61, quatre barges supplémentaires ont accosté ; une barge a été
incendiée par un antichar de 5-cm. L’ennemi a pénétré dans le
dispositif du WN n°62, alors que le n°61 subit des assauts depuis la
plage et les arrières de la position. Les connections téléphoniques
vers Port-en-Bessin et vers I/726e Régiment de Grenadiers sont coupées. Requête au 726e
Régiment de Grenadiers : Quand et par quelle unité une contre-attaque
aura-t-elle lieu entre les WN 61 et 62 afin de repousser l’ennemi ?
7.30 H. : Rapport reçu du 352e Régiment
d’Artillerie : Pour le moment, les communications sont coupées avec le
poste d’observation près de Colleville. Les bateaux de débarquement
ayant accosté entre les WN 61 et 62 ont été anéantis par des
concentrations de tir. Entre dix et quinze petits navires de
débarquement approchent de l’embouchure de la Vire.
7.35 H. : la au Chef d’Etat Major du PC de Corps d’Armée :
Près d’Arromanches, sur le secteur limite droite de la division, des
navires de débarquement approchent de la côte ; leur débarquement est
imminent. À proximité des WN 60-62, NE de Colleville, une force ennemie
de 100 à 200 hommes a pénétré nos lignes. Dans la baie de Vierville,
aucune unité ennemie n’est présente, mais un nombre important
d’embarcations de débarquement s’en approchent rapidement. Nous
demandons à ce que un bataillon du Détachement Meyer (I/915) soit
affecté à une contre-attaque vers le secteur des WN 60-62. Cette
requête est validée par le PC de Corps d’Armée.
7.45 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : Dans le secteur de la 709e Division d’Infanterie, quinze barges de débarquement ont pu être comptées dans le voisinage de Le Grand Vey.
7.45 H. : Rapport reçu du 916e Régiment
d’Infanterie : Près du WN n°70, au NE de Vierville, trois chars sont
en train de franchir la digue ; trois chars ont pénétré le périmètre
du WN n°66 ; la casemate supérieure du WN n°62 a été mise hors de
combat par coup direct.
7.50 H. : Le commandant de la division au commandant du 726e
Régiment de Grenadiers : Un bataillon du Détachement Meyer fait
mouvement vers Colleville afin de lancer une contre-attaque vers les WN
60-62. Son arrivée est prévue dans une heure et demie.
7.55 H. : Rapport reçu du 352e Régiment d’Artillerie : Rapport Radio de la I/352e Régiment d’Artillerie, informant que la situation au WN n°60 est incertaine.
7.57 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de Grenadiers : Sur notre droite, dans le secteur de la 716e Division d’Infanterie, entre les WN 35 et 36, trente chars ont déjà débarqué.
8.01 H. : Rapport du 916e Régiment
d’Infanterie : près du WN n°68, Nord de Saint-Laurent, quatre chars ;
près du WN n°66, trois chars ont atteint le rivage ; le secteur du WN
n°65 est intact. La section antichar est engagée.
8.04 H. : Information reçue de la 716e Division
d’Infanterie : Le pont de l’Orne près de Benouville est entre les
mains ennemies. À l’est de l’Orne, notre contre-attaque est lancée. La
1716. Leicht Batterie est hors de combat.
8.05 H. : Rapport reçu du 916e Régiment d’Infanterie : Une faible force ennemie a pénétré le périmètre de la Point du Hoc. Une section de la 9e Cie du 726e Régiment de Grenadiers sera engagée dans une contre-attaque.
8.10 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de Grenadiers : Situation aux WN 61 et 62 inchangée ; des combats ont lieu aussi au WN n°52.
8.12 H. : la au Chef d’Etat Major du PC de Corps d’Armée :
Transmission des derniers rapports reçus (voir ci-dessus). Dans le
secteur de la 716e Division d’Infanterie, environ 35 chars se dirigent vers Arromanches depuis les WN 35 et 36.
8.19 H. : Rapport reçu du 916e Régiment
d’Infanterie : des troupes ennemies ont débarqué près du WN n°62. Les
détails sont en attente. Un bataillon du Détachement Meyer est engagé
contre l’ennemi débarqué au nord de Colleville. Quelques chars ont été
débarqués au nord de Vierville. L’ennemi en avant des WN 66 et 68 est
attaqué par nos forces. À la Pointe du Hoc, l’ennemi est parvenu à
escalader la falaise (au moyen de cordes contenues dans des obus) ; la
position a commencé à se défendre.
8.20 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : Les combats menés par le II/914e Régiment d’Infanterie contre les parachutistes de la région de Brevands ne sont pas terminés.
8.21 H. : Information reçue de la 716e Division d’Infanterie : La trentaine de chars sur notre gauche ont bifurqué vers le sud et se dirigent vers Meuvaines.
8.22 H. : Rapport Radio du 914e Régiment d’Infanterie : Quinze barges de débarquement pénètrent en ce moment dans l’embouchure de la Vire.
8.25 H. : Rapport reçu du 352e Régiment d’Artillerie : la III/352e
Régiment d’Artillerie rapporte : des chars débarqués face au WN n°35,
un certain nombre (environ six) ont été incendiés ou immobilisés par
notre artillerie antichar ou nos canons de campagne.
8.30 H. : Rapport du 352e Régiment d’Artillerie : Dans le secteur de la 716e
Division d’Infanterie, les WN 35 et 36 ont été débordés. L’infanterie
ennemie accompagnée de trente cinq chars est déployée devant Meuvaines.
La division sur notre droite a envoyé le 642e Ost Bataillon
occuper la crête à l’est de Meuvaines. Le WN n°37 poursuit ses combats.
Le canon antiaérien du WN n°40 a détruit trois ou quatre chars ; près
d’eux, deux ou trois barges de débarquement brûlent.
8.31 H. : la au 726e Régiment de Grenadiers : les I et II /916e
Régiment d’Infanterie doivent se préparer à une attaque sur leur droite
depuis Meuvaines. Rendre compte dès que les unités seront prêtes.
8.35 H. : Le général commandant la division : Gen Kraiss
rapporte : Situation sur l’aile droite près de Meuvaines et Asnelles
difficile ; Meuvaines est tombée à l’ennemi. Devant Asnelles, nos
pièces antiaériennes ont détruit six tanks. Le Général Kraiss propose
de lancer une attaque avec le Détachement Meyer (moins un bataillon),
renforcé du gros de la 352e Bataillon Antichar, afin de rejeter l’infanterie et les chars ennemis vers la côte et la mer. Les éléments du 352e Bataillon Antichar doivent se mettre en ordre de combat. Le Général Marcks autorise le plan proposé.
8.40 H. : Ia au 352e Régiment d’Artillerie : Les
connexions avec les postes d’observation doivent être rétablis au plus
tôt et en tout cas avant la marée haute, car il est probable que la
seconde vague de forces ennemies débarquera à ce moment là. Un
détachement de liaison d’artillerie de la IIIe batterie doit se tenir
prêt immédiatement dans la perspective d’appuyer l’attaque du
Détachement Meyer.
8.46 H. : Rapport reçu du 352e Régiment
d’Artillerie : Au Nord de Saint-Laurent, les WN 65, 66, 67, et 70 ont
probablement été capturés par l’ennemi. En avant du WN n°68, de
puissantes formations ennemies sont débarquées, depuis des bâtiments de
plus grande taille, des effectifs d’environ 150 hommes.
8.55 H. : Rapport du central téléphonique : Les connexions téléphoniques vers le 916e Régiment d’Infanterie sont toutes interrompues pour le moment.

3. De 09 :00 à 12 :00


9.05 H. : Rapport reçu du 726e Régiment de
Grenadiers : le WN n°61, NE de Colleville est tombé à l’ennemi. Le WN
n°62 n’est plus en action qu’avec une seule mitrailleuse intacte. Les
forces ennemies effectuent une poussée entre les WN 61 et 62 vers 63.
De nouvelles formations, plus importantes, sont débarquées depuis une
cinquantaine de bateaux face au WN 62. Les 1ère et 4e
compagnies, en réserve, sont acheminées dans le secteur. Le calme est
revenu au WN n°52. Le WN n°37 réclame des renforts. De l’infanterie et
des chars ennemis se dirigent vers Meuvaines.
9.12 H. : Rapport reçu du 914e Régiment
d’Infanterie : Face aux WN 92 et 99, de nombreux navires de
débarquement sont en train de pénétrer dans le Canal de Carentan. Le
débarquement n’a pas encore commencé. Les 5e et 6e Cies du 914e Régiment d’Infanterie sont engagées dans des combats contre les parachutistes autour du Canal de Carentan.
9.15 H. : Rapport reçu du 916e Régiment
d’Infanterie : Devant le WN n°65, au NE de Saint-Laurent, soixante à
soixante-dix barges de débarquement débarquent des troupes en ce moment
même. Aucun rapport reçu de la Pointe du Hoc. La situation devant
Grandcamp est sans changement. Les WN 65–68 et 70 sont occupés par
l’ennemi. D’importants nouveaux débarquements ont été observés près des
WN 65 et 66.
9.25 H. : Le 726e Régiment de Grenadiers rapporte : Trois chars ennemis sur l’aile droite du WN n°38 ; des reconnaissances ont été lancées.
9.30 H. : Ia au 916e Régiment d’Infanterie : La compagnie autoportée du 352e Bataillon Antichar est désormais subordonnée au 916e Régiment d’Infanterie ; cette compagnie est encore à Engranville. Le II/916e Régiment d’Infanterie doit être engagé en contre-attaque vers les WN 65–69.
9.35 H. : Rapport reçu du lc au la : message radio ennemi
intercepté : “À tout commandement d’unité, tout se passé OK, avec
juste un peu de retard. Alaska.” (Probablement une demande de renforts
ou une demande de soutien d’artillerie.)
9.45 H. : Rapport reçu du 914e Régiment d’Infanterie : dans le secteur de la 709e
Division d’Infanterie, des chars ont été débarqués entre les WN 3 et
5 ; cette unité n’ayant plus de connexion radio avec sa hiérarchie,
demande un soutien sous forme de renforts antichar.
9.47 H. : Division au PC de Corps d’armée : Transmission de
la requête du régiment sur notre gauche à propos d’un appui antichar
contre les tanks débarqués, puisque ce régiment n’est plus en mesure de
communiquer avec sa division (709th Infanterie Division).
9.55 H. : Ia – Chef d’Etat major du PC de Corps d’Armée : Discussion et estimation de l’état général des combats.




Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
 
Transcriptions téléphoniques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blagues téléphoniques
» Quatre mois de prison ferme pour des injures téléphoniques
» De la difficulté des transcriptions.
» demande de relevé des appels téléphoniques?
» Annuaires téléphoniques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: PREAMBULE :: La VII è arméde Rommel tientle "Mur de l'Atlantique" :: La 352è Division d'Infanterie-
Sauter vers: