6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bloody Omaha, maison fortifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Bloody Omaha, maison fortifiée   Lun 20 Aoû - 18:29

L'attaque de la maison fortifiée

" ; La compagnie C, le 2d bataillon de la garde forestière, était probablement la première unité d'assaut pour atteindre la terre élevée (secteur Charlie de plage) et a fait ainsi dans un secteur où les falaises commencent à encadrer la plage occidentale.
Débarquant dans la vague d'assaut d'ouverture, environ 30 hommes ont survécu l'épreuve de croiser les sables et ont trouvé l'abri à la base d'une falaise 90-pieds, Impossible pour monter excepté à quelques points. Trois hommes sont allés au loin immédiatement à l'ouest, recherchant un endroit pour monter. Trois cents yards loin ils ont essayé une crevasse dans la pente et l'ont faite en utilisant des baïonnettes pour les prises successives de main, se tirant le long.
Le 1er Lieutenant. William D. Moody, responsable de la partie, a apporté 4 cordes à bascule et les a fixé aux pieux dans un champ de mines 15 pieds au-dessous de la crête. Le feu de l'ennemi s'est ouvert à gauche, près d'une maison censément fortifiée. Une unité de garde forestière est allé le long du bord de falaise vers la maison, a atteint un point au-dessus de la compagnie C, et a crié en bas dans leur direction. L'unité s''st déplacée aux cordes et marchée jusqu au dessus ; tous les hommes étaient vers le haut par 07h30.
Tandis que le mouvement était en marche, capitaine Ralph E. Goranson a vu les troupes d'un débarquement de LCVP (une section de compagnie B, 116th RCT) juste au-dessous sur la plage et les a envoyées à un homme pour les guider jusqu'aux cordes.Le Capitaine Goranson a décidé d'aller à gauche vers la maison enrichie (fortifiée)et de détruire toutes les positions énnemis qui causeraient l'ennui sur la plage de Dog ; puis, pour procéder à sa mission vers la Pointe de la Percee. Quand la maison a été atteinte, les gardes forestières (???) ont constaté que juste au delà d'elle s'étendeit un strongpoint (point d'appui) allemand se composant d'un labyrinthe des tranchées et des fossés, y compris des positions pour machine-gun et une position de mortier.
Le Capitaine Goranson a mis des hommes dans un fossé abandonné juste à l'ouest de la maison et a commencé à tater la résistance des positions ennemies de l'autre côté. Ceci a commencé par une série de petites attaques qui ont continué pendant des heures sans n'importe quel résultat décisif. La section de bateau de la compagnie B, le 116th RCT, a été débarquée tôt et s'est jointe à eux, mais même avec ce renfort le capitaine Goranson estimait qu"ils n'étaient pas assez nombreux pour assommer la position ennemie. Trois, quatre fois, les parties attaquantes sont entrés autour de la maison et dans les positions allemandes, détruisant le tuyau de mortier et infligeant de lourdes pertes. Des renforts ennemis ont continué à être envoyés le long des fossés de communication de la sortie de Vierville, et les parties de garde forestière ( ???) ne pouvaient pas tout à fait nettoyer le système des fossés et des tranchées. En conclusion, vers la fin de l'après-midi, les gardes forestières et la section de la compagnie B ont réussi à occuper le strongpoint et à faire taire la résistance. Elles avaient souffert seulement 2 accidents ; une partie d'enterrement de quartermaster plus tard a rapporté 69 morts ennemis sur la position. Cette action avait anéantie une des positions allemandes principales protégeant la sortie de Vierville."

Traduit de l'américain, pas facile.

Si quelqu'un sait à quoi correspond : "Garde forestière", qu'il nous en fasse profiter.

Pour rocca, la maison fortifiée!



Amitiés



Devant WN 73 lieu de a maison fortifiée.



Les sorties, dénominations:

F comme fox
D comme Dog
E comme Easy

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bloody Omaha, maison fortifiée   Lun 20 Aoû - 23:16

Merci SEVERLOW pour la maison fortifiée,les vestiges auraient été détruits du fait du danger d'éboulis. A Plus. bounce
Revenir en haut Aller en bas
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Maison fortifiée   Mar 21 Aoû - 7:42

Le terme américain de "garde forestière" correspondrait à "Garde Nationale".

Monument à la Garde Nationale à Vierville.



Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bloody Omaha, maison fortifiée   Mar 21 Aoû - 12:23

Aprés la 1ére guerre mondiale la 29ém Division est remplacée par la Garde Nationale formée de réservistes.Le 3 février 1941,le congrés américain rétablit le service militaire obligatoire et les gardes nationaux sont incorporés dans la 29ém division.Amicalement. scratch
Revenir en haut Aller en bas
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Garde Nationale   Mar 21 Aoû - 12:59

Merci rocca!

Voila le pourquoi du comment, car je pensais que la Garde Nationale n'intervenait que sur le sol américain et pas à l'extérieur!

Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Dog Green   Mer 22 Aoû - 17:39

Assaut sur Dog Green

"Aussitôt après l'arrivée des 16 chars Sherman débarqués sur la plage en face de Vierville (secteur Dog Green), et des 2 LCM transportant 2 groupes du génie pour créer des couloirs débarassés d'obstacles sur la plage, les premières compagnies d'assaut se sont présentées en plusieurs vagues sur le même secteur.

Elles faisaient toutes partie du 1er bataillon du 116ème régiment (les compagnies A, B, C, D et son état-major), et du 2ème Bataillon de Rangers (les compagnies A, B et C, les Rangers étaient l'équivalent des Commandos, des volontaires spécialement entraînés, avec ici pour mission d'attaquer la pointe de la Percée et la Pointe du Hoc).

Un fort courant portant vers l'Est a entraîné la dispersion d'une partie des navires qui sont parfois arrivés sur Dog White, plus à l'Est:

D'abord vers 6h30 :

- La Cie A/116ème régiment, 180 fantassins sur 6 LCA, bien groupés face à Vierville (1 LCA manquait, coulé à 2km du rivage)
- La Cie C/2ème Ranger, 64 rangers sur 2 LCA, groupés devant la maison Gambier

Ensuite entre 7h00 et 7h40 :


- La Cie B/116, 180 fantassins sur 5 LCA, dispersés sur 800m (2 LCA manquaientt, déviés sur Dog White)
- Les Cies A et B/2èmeRanger, 150 rangers sur 5 LCA, groupés sur la limite de Dog White
- La Cie D/116, 60 fantassins sur 2 LCVP (4 LCVP manquaient, déviés sur Dog White)
- L'Etat-Major du 1er Bataillon, sur 3 LCA, complétement fourvoyé dans la fosse de la Pêcherie, sous le feu du WN74 à la Percée
- La CieC/116 et ses 200 fantassins manquaient en totalité, les 6 LCVP ayant été déviés sur Dog White entre Vierville et Saint-Laurent.

Au total environ 700 fantassins et rangers ont donc effectivement atteint la plage Dog Green.

Tous ont subi des tirs meurtriers et précis de mitrailleuses et de mortiers provenant des WN 70 à 74. Les pertes se sont succédées avant même d'arriver sur le sable et parfois des survivants sont revenus s'abriter dans l'eau pendant que d'autres se sont réfugiés derrière les obstacles les plus proches. Globalement moins de la moitié des effectifs est parvenu à l'abri de la digue ou des talus de galets.

Néanmoins au moins 3 petits groupes, bien commandés et audacieux, rassemblant quelques dizaines d'hommes chacun, ont réussi à s'infiltrer dans les zones les moins défendues et a obtenir des résultats essentiels pour le succès d'ensemble.

L'un d'eux, en grimpant par la falaise verticale, a neutralisé le WN73 autour de la maison Gambier.
Villa Gambier

Un autre s'est enfoncé jusqu'à l'Ormel, bloquant dès le matin l'arrivée des renforts Allemands.
Un 3ème a neutralisé le WN 70 au dessus de la villa Hardelay et a traversé le premier à 9h00 Vierville vers la pointe du Hoc, mais il est resté bloqué à la sortie de Vierville.

A la Compagnie A/116, le capitaine Fellers et tous les officiers furent tués et les sous-officiers tués ou blessés. Quinze minutes après le débarquement, la Compagnie A était hors d'action pour la journée, réduite à 20% de ses effectifs. Parmi eux se trouvaient de nombreux jeunes soldats de la ville de Bedford dont une vingtaine furent tués dans les premières minutes.
Elle ne reprit vie que le soir, 32 survivants furent regroupés avec 24 hommes de renforts débarqués avec un nouveau Commandant de Compagnie.
Tobrouk pour mortier WN 73

On a gardé le témoignage d'un Allemand, le soldat Wegner, qui était mitrailleur dans le WN72. Son récit est remarquable.

A la CieC/2Rangers, les survivants du débarquemnt face à la maison Gambier sont partis immédiatement à travers les 200 mètres de sable vers la base de la falaise. Trop chargés pour courir, cela leur a pris 3 à 4 minutes pour y arriver. Quand les rangers sont parvenus au pied de la falaise, ils n'étaient plus qu'une trentaine de valides, mais avec leur commandant de compagnie et plusieurs officiers et sous-officiers.

La falaise était raide, environ 30 mètres de hauteur, juste à l'ouest du vallon de Vierville. A sa base les Rangers étaient hors de vue des mitrailleurs allemands mais vulnérable aux grenades lâchées depuis le haut de la falaise.

Le capitaine Goranson et ses officiers savaient bien que la compagnie était isolée, que le vallon de Vierville était plein de défenseurs Allemands et que leur seule possibilité était de grimper sur la falaise, ce qu'ils ont réussi en se déplaçant de 300m sur la droite

Ainsi dès 7h30, les 30 survivants de la CieC/2Ran étaient sur la crête, les premiers de tout Omaha Beach.

De cette falaise, les Rangers ont aperçu sur leur gauche la maison Gambier, encastrée dans la falaise. Elle était entourée d'un réseau de tranchées de communications reliant toutes sortes d'abris, casemates, tobrouks, emplacements de canons et de mortiers, le tout formant le WN 73, point fortifié dominant la plage et le vallon de Vierville.

La mission d'origine de la compagnie C/2Rgr était d'aller vers l'ouest le long de la falaise, vers la Percée, mais le capitaine Goranson a décidé de nettoyer d'abord la zone fortifiée.

Les rangers sont descendus dans les tranchées, utilisant des grenades au phosphore pour nettoyer les abris et les casemates. Ils ont détruit ainsi rapidement les mortiers et les principales positions extérieures, neutralisant complétement le WN73.

Mais les Allemands revenaient constamment par le réseau de tranchées, le combat a duré toute la journée sur ce côté ouest de la vallée de Vierville. Goranson n'était pas assez fort pour déloger les Allemands. Ils étaient sans liaisons, toutes les radios ayant été perdues. Ne sachant pas que des Rangers étaient sur la crête, les destroyers tiraient aux canons de 20mm et de 127mm sur la position.

Pendant ce temps, le capitaine Goranson avait aperçu une section de bateau de la Cie B/116 aborder sous la falaise sur sa gauche et il a pu l'appeler en renforts sur la falaise.

Ce n'est que vers la fin de l'après-midi que les Rangers et la section B/116 ont réussi à occuper le point fort et à annihiler la résistance. Avant d'aller bivouaquer sur Vierville, ils ont envoyé une patrouille à la Pointe de la Percée, où ils ont trouvé le WN74 complétement bouleversée par les tirs de la Marine.

La Compagnie B/116 avec ses 7 LCA s'est dispersée de "Charlie" à "Dog White". Elle a subi de lourdes pertes et seules 3 sections ont pu jouer un rôle important.
Les 3 péniches qui ont touché terre devant Vierville sont arrivées sous le même feu meurtrier qui avait détruit la Compagnie A/116, et leurs restes se sont mêlés à eux. Le capitaine Zappacosta a été tué tout de suite avec beaucoup de son encadrement. On dispose du long témoignage du soldat Harold Baumgarten qui a été blessé sur la plage mais a pu s'infiltrer plus tard à l'ouest du vallon de Vierville avec un groupe de survivants blessés et s'est retrouvé à patrouiller dans l'ouest de Vierville avant d'être blessé à nouveau et secouru dans la nuit.
Un 4ème LCA s'est dirigé vers la falaise à l'ouest de Vierville où les survivants de la section ont pu prendre contact avec un groupe de Rangers (la Cie C/2Rgr) et les rejoindre en haut de la falaise, à l'ouest de la maison Gambier.

Un 5ème LCA a conduit la section du lieutenant Taylor
face à des villas en ruine, probablement du côté de la villa Godard, dans un secteur plus à l'abri. Taylor a conduit rapidement sa section de 30 hommes à travers la plage et sous le talus de galets, perdant 4 hommes tués et 2 blessés.
Sans s'arrêter, ils ont continué en file tout droit en haut de la falaise, passant entre les WN 70 et 71. Il ont été les premiers à traverser le Hamel-au-Prêtre vers le Sud à 9h00, direction l'Ormel, par les herbages, balayant quelques Allemands sans perdre d'hommes.
Ils ont été rejoints par un autre groupe, du 6ème LCA de la CieB/116, débarqués encore plus à l'est, sur Dog White. Ils étaient alors 28 en tout, isolés, croyant être les seuls survivants de la Cie B/116.
Près de l'Ormel, au cours d'un engagement à la grenade où les américains sont des maîtres (ils jouent tous au baseball...) ils ont fait des prisonniers et se sont retranchés dans la ferme, après avoir tenu tête à des allemands arrivés de Formigny dans 3 camions. Ils étaient alors en situation difficile avec des tués et des blessés, réduits à 20 soldats valides, sans armes automatiques.

Ils ont été sauvés par l'arrivée dans l'après-midi de 15 rangers. Après d'autres accrochages entre Louvières et Vierville, ils ont repris contact le soir avec les américains installés à Vierville où ils se sont repliés pour la nuit.


La Compagnie D/116, celle des armes lourdes du 1er Bataillon, (mitrailleuses lourdes et mortiers lourds) devait aborder groupée sur Dog Green à 7h10. Elle s'est retrouvé dispersée sur Dog White et Dog Green, avec de très lourdes pertes, 39 tués et 32 blessés, perdant la plus grande partie de son matériel.
Deux LCVP seulement sur 6 sont arrivés sur Dog Green.
C'est dans cette compagnie que se trouvait le sergent Slaughter qui raconte: "J'ai vu le film "Le Jour le Plus Long", "ils sortent en trombe des bateaux et traversent la plage comme des fusées, mais çà ne s'est pas passé comme ça. Vous sortiez du bateau, vous tombiez dans l'eau, et si vous n'y restiez pas cachés, vous étiez tués."

Vierville.free

Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bloody Omaha, maison fortifiée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bloody Omaha, maison fortifiée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles merveilles de l'UNESCO
» Croquette pour animaux, Ogm et nourriture maison
» Ferment lactique pour yaourt maison "Alsa"
» La maison de la Vierge Marie
» BARDET DE MAISON-ROUGE Martial. général et baron d'Empire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: LES SECTEURS DE DEBARQUEMENT :: OMAHA BEACH-
Sauter vers: