6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Analyse   Lun 24 Sep - 9:36

En dépit des ordres du Führer, l'armée allemande dans l'ouest la veille de l'opération « suzerain », l'invasion alliée de la Normandie, était considérablement plus faible que prévue en termes d'équipement, qualité et nombres.

En juin 1944 le commandant du théâtre occidental, le maréchal Gerd von Rundstedt, a fait diviser ses 58 divisions de combat entre quatre armées. Ces armées étaient, la 1ère armée (commandé par le Général Joachim Lemelsen) exploitation de la côte atlantique de la France, la 7è armée (commandé par le Général Friedrich Dollmann) occupation de la Bretagne et de la plus grande partie de la Normandie, de la XVè armée (commandé par le Général Hans von Salmuth) entre le Havre et ...., et de la XIXè armée (commandé par le Général Georg von Sodenstern) déployée le long de la côte méditerranéenne française.
Les quinzième et septièmes armées ont été groupées sous le groupe d'armée B, commandé par le Field Marshal Erwin Rommel. Les premières et dix-neuvième armées ont été réunies sous le groupe d'armée C, commandé par le Generaloberst Johannes Blaskowitz.



En raison du manque d'équipement des troupes et du matériel pour le service sur l'axe oriental, plus la politique d'assigner les meilleurs armes et équipement au même théâtre d'abord, beaucoup de l'infanterie allemande, le panzer et les divisions panzergrenadier dans l'ouest immédiatement avant les atterrissages de jour J étaient understrength (sous-équipées) et équipée de matériel capturé.
Ceci a signifié que les divisions de Fallschirmjäger dans l'ouest étaient parmi les meilleures unités de Rundstedt quand les alliés ont débarqué. En fait, la Luftwaffe avait effectué une restructuration de ses divisions de parachutistes depuis novembre 1943 (administrativement sous la Luftwaffe, mais tactiquement commandées par l'armée) en raison des pertes graves subies en Italie et sur l'avant oriental. Le résultat était la formation des corps de parachutistes d'I en l'Italie et II , qui, le 26 avril 1944 ont été transférés en Bretagne pour renforcer les forces locales de la défense dans le secteur. En mai les corps se sont composés des unités suivantes :
La 3ème Division de parachute (siège à Huelgoal, Bretagne), la 5ème Division de parachute (siège à Rennes, Bretagne), et la 22eme Division de parachute (cette unité beaucoup-affaiblie était à Köln-Wahn en Allemagne subissant le repos et le rééquipement). En outre, le 6ème régiment de parachutiste sous les ordres du Major Freiherr von der Heydte était en Normandie dans la région de Lessay-Mont Castre-Carentan. Brièvement attaché à la 22eme Division de parachute, cette unité était la seule formation de Fallschirmjäger en Normandie en mai 1944.



Excusez la traduction approximative car bien que le traducteur fasse la moitié du travail, il faut remettre les phrases et les mots dans un ordre "bon français".


Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
 
Analyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: PREAMBULE :: La VII è arméde Rommel tientle "Mur de l'Atlantique" :: 6è FALLSHIRMJAGER-
Sauter vers: