6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sacrifice d'un équipage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ROCO
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 78
Localisation : Loire(42)
Loisirs : chasse,pêche,lecture, rugby
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Le sacrifice d'un équipage   Jeu 4 Oct - 9:14

Tout près de chez moi.....

Il est environ 1h30 cette nuit du 14 au 15 aôut 1944 quand le B-24 n°42-40172 du 492ème Bomber Group de la 8ème Air Force approche de "Saphir", nom de code du terrain de Duerne. Le terrain de parachutage vient d’être déplacé à la demande du maquis.
Comme c’est l’usage, l’avion a fait un premier passage sur le terrain pour pouvoir larguer au second passage son chargement. Mais l’altitude est alors trop basse : les parachutes ne peuvent s’ouvrir correctement et le matériel se disperse et se brise en partie. Dans la nuit noire, l’avion n’évite pas le sommet des arbres, puis le flanc de la colline. Quelques mètres, et la mission se serait accomplie sans incident ...
Un monument au point d'impact se dresse en mémoire de l'équipage Américain


Pour l’équipage, le largage sur "Saphir" est la dernière mission.
Richard R.Norton Jr, pilote
Connie O.Walker Jr, co-pilote
Llyod L.Anderson, navigateur
Benjamin Rosen, Bombardier
James H.Husbands, mécanicien-mitrailleur
Wayman B.Skadden, mitrailleur
William H.Moncy, Radio reposent aujourd’hui au Cimetière militaire américain de Draguignan dans le Var.


John W.Gillikin a eu plus de chance. Retrouvé à l’écart de l’épave, blessé et brûlé, il a été pris en charge par les habitants, puis par les hommes du G.M.O Liberté, arrivés sur les lieux de l’accident au matin. Si ses blessures sont préoccupantes, il faut aussi éviter qu’il ne tombe entre les mains des Allemands. Soigné à St-Martin-en-Haut , l’aviateur américain est le seul rescapé du groupe. 45 ans après, il est revenu sur les lieux de l’accident et a retrouvé avec émotion habitants et anciens des maquis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cegetel.net/
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Le sacrifice..........   Ven 5 Oct - 8:09

Le photo est ancienne! le monument existe-t-il encore? et l'hélice?

Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
ROCO
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 78
Localisation : Loire(42)
Loisirs : chasse,pêche,lecture, rugby
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un équipage   Ven 5 Oct - 10:58

La photo est ancienne,mais tout existe encore heureusement.fait Duerne sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cegetel.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un équipage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sacrifice d'un équipage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sacrifice : obligatoire ou Sounnah ?
» Le sacrifice de Jesus a-t-il un sens ?
» Quelle est l’utilité de la Loi au vu du sacrifice de Jésus(as) ?
» Sacrifice- sacerdoce
» union à la célébration du divin sacrifice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: UNE PAUSE DANS CE VACARME :: PAPOTAGE, POTINS, VOS HUMEURS-
Sauter vers: