6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Von Luck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Von Luck   Jeu 6 Mar - 18:49





Pendant la
nuit du 5 au 6 juin 1944, von Luck a été étonné par le nombre de
parachutistes débarquant dans son secteur, et établissant une tête
de pont du côté Est du fleuve Orne. Une attaque rapide a été
lancée par le IIème bataillon, et elle a réussi à déranger les
opérations de parachutistes, et à capturer quelques prisonniers. La manoeuvre de von Luck a été cependant entravée par les ordres stricts de ne pas
s'engager dans des opérations principales à moins que dégagé pour
faire ainsi par le haut-commandement. Alors que le jour portait
dessus, les défenseurs sur la côte ont été submergés, et la
Division de 21 Panzer demeurait la plupart du temps immobile,
indépendamment d'un ordre reçu à 4:30 heure du matin dirigeant d'autres
éléments de l'unité pour se déplacer contre les parachutistes de
la 6ème Division aéroportée britannique et ainsi plus loin loin de
la côte.

Autour 10:30 heure du matin. Le Général Erich Marcks, commandant des
quatre-vingt-quatrième corps à qui on a attaché la 21ème Division
de Panzer, demande à la 21ème en entier d'attaquer à l'est du fleuve
d'Orne. Ceci plus tard a été annulé par le H-K de la 7ème
armée, demandant seulement au détachement de Luck d'attaquer à l'est d'Orne, alors que le reste de la division devrait
attaquer du côté occidental du fleuve. Ceci a naturellement causé
beaucoup de confusion et a plus loin retardé la réaction
allemande. Néanmoins, au ver 17h, von Luck a essayé de traverser
aux ponts de fleuve d'Orne à Bénouville avec son
Schützenpanzerwagen (porteur blindé de personnel), mais le feu
lourd des vaisseaux de guerre soutenant les parachutistes
britanniques de John Howard, tenant les ponts a
conduit ses forces à reculer face au nombre grandissant des
parachutistes britanniques débarqués dans le secteur arrière
du régiment, forçant le bataillon de Luck's II à faire demi-tour pour éviter de se trouver encerclé. Ce bataillon a perdu son
commandant le matin de 7 juin.

Le matin de 9 juin, von Luck constitue son Kampfgruppe, composé des éléments du 125th
régiment de grenadier de Panzer déjà sous le commandement de
Luck elle du bataillon 21, la 4ème compagnie,
le régiment 22, trois batteries de reconnaissance de Panzer de la compagnie de Panzer principale du bataillon 200 et un Sturmgeshütz du major Alfred Becker du bataillon Antichar 220 (canons de
88mm). Avec cette force, von Luck a été de nouveau chargé d'assaillir les ponts d'Orne, et les reprendre aux parachutistes
britanniques. Commencé une heure avant l'aube pour
éviter le plus mauvais de l'appui naval et aérien britannique, le
Kampfgruppe a avancé sur le village de Ranville, délogeant l'ennemi
là, mais elle ne pourrait pas pénétrer les lignes britanniques pour
atteindre les ponts. Les parachutistes britanniques avaient été
renforcés par la cinquante-et-unième Division britannique (de
montagne) dans la soirée de 8 June. Le 12 juin, le Kampfgruppe, encore
maintenant agrandi avec une addition d'une brigade de Nebelwerfers, a
avec succès repris le village de Sainte-Honorine, se trouvant sur une
colline importante donnant sur les plages d'invasion. Une contre-attaque
furieuse par une Division de Canadiens a pour conséquence de forcer les allemands à se retirer encore, après le coup de main féroce pour
se remettre au combat. Après que cette attaque finale ait été
repoussée, von Luck a déterminé qu'on ne pourrait pas éliminer la
tête de pont britannique, mais en raison des contre-attaque lancées par le Kampfgruppe du major von Luck, les forces de
British/Canadian ont arrêtées leur avance dans le secteur,
préférant étendre des mines et se creuser des positions défensives. Mise à part une attaque allemande échouée 15 juin, le secteur était
relativement tranquille pour les deux semaines suivantes.

(traduit de l'anglais)



Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
 
Von Luck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: LES EXPLOITS REMARQUABLES DU 6 JUIN :: lesréactionsallemande aux parachutages et au débarquement.-
Sauter vers: