6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire)

Le jour le plus long, aussi bien vu du côté Allemand que de celui des alliés. Ce n'est pas Band of Brothers ni même le Soldat Ryan!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'historique, le 6 juin 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
severlow
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1909
Age : 67
Localisation : La Houssaye
Loisirs : météo, sciences, maths, histoire
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Un peu d'historique, le 6 juin 1944   Jeu 3 Avr - 19:09

Colleville-sur-Mer

Le bourg a été sévèrement touché les 6 et 7 juin et l'église totalement détruite ! il n'a été libéré que le 7 juin vers 10h par le 2è Bn du 18th IR de la 1th US ID après 22 heures de combats. Les troupes US capturèrent 160 prisonniers et dénombrèrent 50 Allemands tués.

Points remarquables

Wn60 à l'extrémité Est d'Omaha, secteur Fox.

Wn62 au-dessus du monument de la 5è Brigade du Génie.

Actuellement, sur le parking du poste de surveillance, se trouve le point de jonction des secteurs Easy et Fox.
Sur les falaises orientales qui terminent les plages codées d'Omaha se trouvait le légendaire Pluskat Point. Ce point fort fut pris à 9 heures . Les éléments du 116è IR (qui devaient débarquer à Vierville), mélangés à ceux du 16è IR avaient trouvé refuge au pied de la falaise.


Photo déjà mise mais venant illustrer mes propos

Le ravin sera remonté à 9h30 avec l'espoir de rejoindre les commandos britanniques à Port-en-Bessin.

Cimetière américain

Au-dessous du "belvédère" se trouvait le secteur Easy Red. Les fantassins du 16è rgt escaladèrent la falaise. Bloqués sur la plage depuis le matin, à 8 heures ils se précipitèrent en direction d'une maison en ruine. C'est de cet emplacement qu'on situe la phrase historique prononcée par un lieutenant " Allez-vous rester là pour vous faire tuer ou vous lever pour essayer de ne pas l'être".

Le Ruquet

Au pied de la descente se trouvait un blockhaus avec un canon de 50, toujours présent!



Aujourd'hui


Le secteur était alors marécageux en progressant vers l'Ouest, sans habitations, truffé de mines et de pièges. Un ensemble de tranchées reliait entre eux les points fortifiés.
La falaise, en ce point est escaladée par des éléments du 116è Rgt 29è ID conduits par le major Bingham du 2è Bn. Vers 10h, 600 hommes se trouvent bloqués à l'entrée de St Laurent par des mitrailleuses et des mortiers.


Les Moulins

Secteur Dog Red. Dans les Wn de cet endroit, les Allemands durent mettre les masques à gaz à cause des fumées des broussailles.
Sur le versant Est de la vallée, un chemin non carrossable servit de passage au matériel lourd US, en complément de la route qui remonte.
A droite de la brasserie actuelle, monument à la 6th ESB (Engineer Special Brigade).

Boulevard marîtime


Le boulevard marîtime actuel était en 1944 une départementale goudronnée. Le Mur, construit après guerre permet de délimiter l'avancée de troupes débarquées, à 8h du matin. 5000 fantassins, génie, blindés, DCA, bulldozers, mitrailleuses, le matériel lourd, tout cela bloqué sur 6 km de plage.

A 10h30, le plus grand nombre des 3881 tués sont sur cette bande de terrain.

Vierville sur mer

A côté des courts de tennis actuels, stelle en souvenir du 1er cimetière provisoire. Limite des secteurs Dog Red vers l'Est et Dog White vers l'ouest. C'est vers l'ouest que le général Cota chercha à regrouper les unités.

Norman Cota


A 10h30, 500 hommes du 116è IR et du 5è Rangers (qui aurait dû débarquer à la pointe du Hoc) reprennent la progression vers Vierville atteint à 11h et libéré à 12h.

Dans la falaise, un WN, le Hamel au Prêtre (WN 69 ou 70) sera occupé à 14h.

La route tourne à gauche en remontant vers la ville, encore aujourd'hui, devant le "Casino". Secteur Dog Green et Charlie (qui va jusqu'à la Pointe de la Percée au WN 74).
C'est le secteur le plus meurtrier. Un ensemble de blockhaus protégeait la montée. Le premier blockhaus (WN 72) abritait un Pak 43 de 88 mm, toujours présent. Il y avait également un mur antichar coupant la route. un autre WN (WN73 je crois) abritait un canon de 50mm.

Wn72 et canon de 88



Au large, à 5km environ, une bouée signale l'emplacement du Liberty-Ship Empire Broadsword coulé.

Sur le sentier pedestre qui monte vers l'actuel terrain de camping, une petite casemate, menant à la Pointe de la Percée. Canon de 75 français dont seul subsiste le cache-flamme qui est scellé en bordure.

En haut, dans une échancrure bien peu visible aujourd'hui, il y a les ruine d'une maison qui était alors en construction " la maison fortifiée". A 6h45, à 400m de ce point fort, deux péniches arrivaient sur la plage transportant 70 soldats du 2è Bn de Rangers pour mission de neutraliser deux canons de 77mm. L'une des péniches, le LCA 418 fut coupée en deux et coula aussitôt, les rescapés, 29, parvinrent au pied de la falaise qu'ils escaladèrent à 300m de la maison fortifiée après avoir reçu le renfort imprévu de 30 hommes de la cie B du 116IR de la 29th US ID.
Le soir, lorsque Wn74 tomba, les Américains dénombrèrent 69 allemands tués, ils avaient eux-mêmes perdus depuis le matin 40h tués, blessés et disparus sur 70.

Dog Green

chronologie des évènements succints

6h20 Une barge coule avec 30 hommes

6h30 une péniche explose en touchant la plage--32 victimes

6h30 huit blindés sur 16 débarqués sont détruits coup sur coup (canons de la Pointe de la Percée)

Les fusillés de la cie A du 116è IR, incapables d'avancer, cherchent refuge derrière les obstacles.

6h45 une barge de la 2è vague coule, 15 hommes sur 30 atteignent la plage à la nage.

7h15 trois péniches ouvrent leur rampe en eau trop profonde, quelques hommes se noient, tout le matériel est perdu.

7h20 une barge transportant le matériel prévu pour dégager la vallée vers vers Vierville saute sur une mine, 5à 6 hommes sont tués, le matériel est perdu.

7h40 une barge transportant le commandement du 116è IR débarque à la limite de Dog Green et Dog White. Elle est incendiée et la rampe s'abat en eau trop profonde.

7h45 une barge reçoit un obus qui incendie ses réservoirs.

La cie A subit le premier choc et se retrouve à 7h20 avec 60 hommes sur 180.

Devant Dog Green

Photo R. Capa

La route montant à Vierville ne sera dégagée qu'à la nuit tombante.


Avec Eddy Florentin Et S. Clemençon

Amitiés

_________________
Qui ose vaincra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://6-juin-1944.forum-2007.com
 
Un peu d'historique, le 6 juin 1944
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maquisards en juin 1944
» 6 juin 1944: Coca-Cola débarque en Normandie...
» Para US de la 82nd Airbone du 6 juin 1944
» les pertes allemande le 6 juin 1944
» Le massacre de Tulle – 9 juin 1944

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6 juin 1944, mon débarquement (le devoir de mémoire) :: UNE PAUSE DANS CE VACARME :: PAPOTAGE, POTINS, VOS HUMEURS-
Sauter vers: